Anzac Day

Le 25 avril en Australie (et en Nouvelle-Zélande) est appelé Anzac Day. J’en avais parlé l’an dernier.

ANZAC signifie “Australia and New Zealand Army Corps” (Corps d’armée australien et néo-zélandais) et à cette date on commémore les soldats de ces deux pays morts lors des conflits, guerres et opérations de maintien de la paix dans le monde.

Un peu d’histoire…
A l’origine, le 25 avril on honorait la mémoire de ceux ayant combattu à la bataille de Gallipoli durant la Première Guerre Mondiale. Cette campagne représente pour beaucoup l’entrée officielle de l’Australie et de la Nouvelle Zélande dans le conflit mondial. Le but initial était de capturer la péninsule des Dardanelles afin d’ouvrir  la voie à la Mer Noire. Alors que les les Alliés pensait que cette campagne serait rapide, l’armée ottomane menée par Mustafa Kemal se défendit et la bataille fut rude et dura plus de 8 mois.
Les pertes du côté des Alliés s’élevèrent à 21,255 pour le Royaume Uni, environ 10,000 pour la France, 8,709 pour l’Australie, 2,721 pour la Nouvelle Zélande. Ces deux derniers chiffres sont à rapporter au nombre d’habitants de ces pays en 1914, respectivement 4 millions et 1 millions. De plus, les soldats australiens disaient s’engager pour leur mère patrie, la Grande-Bretagne, pays où ils n’avaient jamais mis les pieds.  Pour toutes ces raisons, les nouvelles de la bataille de Gallipoli eurent un impact profond sur ceux restés au pays et le 25 avril est vite devenu le jour durant du souvenir de ceux morts au conflit. C’est aussi une des rares occasions où l’Australie et la Nouvelle Zélande partage un jour de souvenir et où, dans le nom, est fait référence aux deux pays.

Anzac Day est de plus en plus souvent considéré comme la fête nationale australienne (plutôt que Australia Day). pour beaucoup, cette bataille représente le premier engagement de l’Australie en tant que nation et non plus en tant que colonie du Royaume Uni.

De nos jours…
Le 25 avril est un jour férié dans toute l’Australie et de nombreuses cérémonies sont organisées. Elles commencent trés tôt le matin (5.30) car la bataille avait commencé au lever du soleil et au retour de la guerre, nombreux étaient les soldats qui se retrouvaient aux aurores afin de se remémorer le calme qui avait précédé l’offensive. Elles sont suivies par d’autres vers 11 heures. En règle générale, les magasins (même les supermarchés) n’ouvrent pas avant 1pm. L’école de nos enfants avait organisé une cérémonie le jeudi 23 à laquelle j’ai assisté.

Cette année marque le centenaire de Gallipoli et les célébrations sont encore plus importantes. Des séries télévisées, des reportages présentés par des acteurs australiens (Sam Worthington) ou néo-zélandais (Sam Neil) sont diffusés depuis quelques jours. Les cérémonies du souvenir sont retransmises en direct. Même Google.com.au participe au souvenir:

Google_AnzacCette année, 7 artistes australiens (dont Guy Sebastian et Jessica Mauboy) ont enregistré une chanson caritative, “Spirit of the Anzacs” en hommage aux soldats ayant combattu à Gallipoli. Elle a été écrite par Lee Kernaghan, un chanteur australien. Celui-ci s’est inspiré d’un discours de Paul Keating (premier ministre australien de l’époque) lors de l’inhumation du soldat inconnu en 1993 dont les mots les plus poignants furent: “He is all of them. And he is one of us” (Il est tous (les soldats). Et il est l’un des nôtres)

“He’s all of them, (Il est tous les soldats)
He’s one of us, (Il est des nôtres)
Born beneath, (Né sous)
The Southern Cross, (La Croix du Sud)
Side by side, (Côte à côte)
We say with pride, (Nous disons avec fierté)
He is all of them,
He is one of us.

Advertisements